La nouvelle guerre des clans
Bonjour Invité!
Viens vite t'amuser avec nous et vivre de nouvelles aventures au cœur de la forêt parmi les chats de ton Clan! En plus de ça une nouvelle prophétie commence, seras-tu combattre et survivre parmis tes frères? Pour la consulter clique ici !!

La nouvelle guerre des clans

Nouveaux chats, nouveaux Clans. Nouvelles quêtes, nouvelles prédictions...Une nouvelle vie.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le départ vers les montagnes

Aller en bas 
AuteurMessage
Etoile de Cerisier
Admin
Admin


Messages : 970
Points : 1517
Date d'inscription : 28/04/2012
Localisation : Dans un autre monde...

Mon chat
Pseudo: Cery
Liens vers les présentations:
Nom de tes chats::

MessageSujet: Le départ vers les montagnes   Ven 19 Juil - 13:37

Etoile de Cerisier-Etoile de Velours & Ouragan du Désert

Le félin s'arrêta sur le haut de la colline. Entre les arbres et du haut de son perchoir il apercevait des morceaux de rocs qui s'élevaient vers le ciel, tel des géants menaçants. Etoile de Velours se retourna et fixa son compagnon, à qui il murmura :
"Regarde comme c'est magnifique... Mais on n'a encore rien vu."
En effet, le mâle couleur crème était loin de s'imaginer la véritable apparence des montagnes. Il avança prudemment, descendit de la colline en mettant tout son poids en arrière mais glissa cependant sur un bout de bois humide. Le meneur cria, et ferma les yeux. Quand il releva la tête il était nez à nez avec... un renard. Une sueur froide coula dans son dos et le chat recula doucement. Quand il vit la bête lui sauter dessus, il esquiva.
Etoile de Velours roula de côté et se releva rapidement. Il voyait que son ami le rejoignait avec hâte et prudence, et cela ne le rassura pas. Cependant sa présence et sa force étaient les bienvenues dans ce combat.
Il vit le fauve accourir de nouveau vers lui et cette fois le mâle riposta : il sauta au-dessus de la bête, sentant ses crocs effleurer sa queue, il déglutit, et agrippa son dos. Ses griffes s'enfoncèrent dans la chair et le renard poussa un gémissement à glacer le sang. C'était un jeune mâle affamer, et Etoile de Velours se demanda pourquoi par cette chaleur. Sans plus attendre il mordit l'oreille de son adversaire, qui le cogna de toutes ses forces contre les tronc d'un arbre. Le félin lâcha prise et se précipita sur la branche la plus proche. Il leva les yeux vers son sauveur et attira l'attention de la bête pour que le guerrier puisse l'aider..


Revenir en haut Aller en bas
Plume d'Ajonc
Guérisseur
Guérisseur
avatar

Messages : 104
Points : 127
Date d'inscription : 14/10/2012

Mon chat
Pseudo: Plumy
Liens vers les présentations:
Nom de tes chats::

MessageSujet: Re: Le départ vers les montagnes   Sam 20 Juil - 10:42

Ouragan du Désert était resté derrière pour admirer les paysages qui défilaient sous ses yeux et qu'il n'avait jusqu'ici jamais eu l'occasion de voir. Les fougères vertes étaient entourées de feuilles brunes, séchées à cause du soleil, mais aussi de nouvelles pousses. On voyait par-ci par-là de petites mares sombres entre deux fossés, des nids d'oiseaux bien dissimulés sur les branches des grands arbres et des terriers de lapins peuplés. Les animaux n'avaient pas encore vu de chats et ne connaissaient pas le danger qu'ils représentaient. Cette paisible matinée était chaude, quoique refroidie par la brume du matin qui s'élevait du sol terreux. Ces nuages au ras du sol flottaient tel des nuages égarés et trempaient de leurs gouttelettes la végétation qui poussait sur le sol en-dessous d'eux. Le pelage épais du chat s'accrocha soudain à quelques ronces qui bordaient le sentier et qu'il n'avait pas vu. Le guerrier se calma aussi vite qu'il avait paniqué et commença à mordre sa fourrure prisonnière des épines. Enfin il donna le coup de griffes qui le libéra et il chercha son chef du regard. Son sang se glaça dans ses veines et il tourna plusieurs fois sur lui-même : Etoile de Velours avait disparu !
Ouragan du Désert culpabilisa, se dit qu'il n'aurait jamais dû le quitter du regard... Il entendit alors un cri étouffé qui venait de derrière lui. Le félin rebroussa chemin et se dirigea vers la provenance du bruit... Ce qu'il vit le fit s'arrêter net. Le meneur était en train de combattre un renard deux fois plus grand que lui ! Malgré tout le chat couleur crème luttait vaillamment sans se décourager, même s'il savait qu'il ne tiendrait pas longtemps... Ouragan du Désert se rappela la promesse qu'il s'était faite : protéger on chef, coûte que coûte. Il s'élança dont vers la bête.
Il fit d'abord tomber le fauve roux à terre en donnant un puissant coup de patte dans ses pattes arrières. Ensuite il contourna son adversaire, qui était allongé sur le dos, et bondit sur son ventre. Il n'eut aucune pitié et enfonça ses griffes dans la chaire de l'animal. Puis il lui mordit la queue et griffa le crâne. Ouragan du Désert se mit de côté pour voir la réaction du renard mais celui-ci battait déjà tant bien que mal en retraite. Gagné !
Il regarda l'arbre dans lequel le meneur s'était réfugié et le chercha de ses yeux inquiets :
"Etoile de Velours, tu peux descendre; il est parti..."
Le guerrier surveillait les alentours mais rien ne semblait menaçant. Il appréhendait juste l'état du chef..
Revenir en haut Aller en bas
Etoile de Cerisier
Admin
Admin


Messages : 970
Points : 1517
Date d'inscription : 28/04/2012
Localisation : Dans un autre monde...

Mon chat
Pseudo: Cery
Liens vers les présentations:
Nom de tes chats::

MessageSujet: Re: Le départ vers les montagnes   Lun 22 Juil - 10:47

Du haut de son arbre le meneur avait admiré la force du jeune guerrier. Il n'avait -presque- pas hésité à accourir pour le sauver et il s'en était sorti sans une égratignure ! Tandis que lui...
Etoile de Velours grommela et se pencha sur sa branche. Il voyait le sol tourner en-dessous de lui, mais ferma les yeux et sauta. La réception fut plus douloureuse que ce à quoi il s'attendait. Des éclaboussures écarlates recouvrirent le sol et un flaque de sang se formait sous la blessure. Le chat soupira et regarda son ami avec un sourire triste
C'est bien ma veine...
Il avança en claudiquant vers un arbuste et piqua la toile d'une araignée noire et velue. Il ne le voyait pas, mais celle-ci criait à plein poumons vers le voleurs et s'agitait sur le fil qui la suspendait dans les airs. Elle finit par ramper jusqu'à une feuille verte, épaisse, et s'abrita sous cette dernière pour reprendre des forces.
Etoile de Velours demanda au félin qui l'avait suivi :
"S'il te plait, mets-la moi sur l'épaule.. Aïe, doucement !"
Le chat grimaça de douleur et remercia son ami. Le voyage commençait bien, dis-donc ! Son pelage couleur crème ne l'était plus vraiment. Le sang donnait un ton marron à sa fourrure et il avait séché, le rendant hérissé à certains endroits. Etoile de Velours se lécha le museau, comme il aimait faire quand il était inquiet. Il reprit la parole, les yeux voilés de blanc, se concentrant sur ce que lui avait dit la guérisseuse avant son départ :
"Peux-tu aller me chercher du cerfeuil ? Son jus désinfectera ma plaie... Il est bientôt midi, nous pourrons chasser après. Et au fait, merci. Pour tout."
Il avait levé la tête vers le ciel pour se repérer grâce au soleil et il regardait maintenant le félin dans les yeux, les siens remplis de gratitude et de respect.
Le meneur alla s'installer à l'ombre d'un chêne, à côté d'une colonie d’araignées (celle qu'il avait volé ne montrait plus le bout de ses longues pattes !), à qui il pourrait prendre la toile au cas-où la sienne serait à jeter; et d'une petite flaque d'une eau limpide qui avait l'air pure et fraîche. Il inspecta son épaule et sortit les griffes, au cas-où...


Revenir en haut Aller en bas
Plume d'Ajonc
Guérisseur
Guérisseur
avatar

Messages : 104
Points : 127
Date d'inscription : 14/10/2012

Mon chat
Pseudo: Plumy
Liens vers les présentations:
Nom de tes chats::

MessageSujet: Re: Le départ vers les montagnes   Lun 12 Aoû - 11:59


Le guerrier quitta à regret le nid de fortune de son meneur et alla chercher la plante dont il avait besoin. Ses muscles étaient tendus et ses oreilles plaquées sur son crâne. Le voyage commençait à peine, et déjà l'un d'entre eux était blessé ! Il soupira et avança au hasard dans la forêt, puis il se rendit compte d'une chose : il ne savait pas à quoi ressemblait le cerfeuil ! Il déglutit, et fit mine de rebrousser chemin. Indécis, il fit demi-tour encore une fois, marcha un peu, et s'arrêta. Comment pouvait-il faire ? Alors qu'il commença à céder à la panique, un rayon de lumière l'ébloui soudain. Les fougères autour de lui semblèrent d'or, les gouttelettes sur les herbes des diamants; le jet de lumière pointait une des plantes en particulier. Elle avait de petites feuilles vertes et poussait par touffes. Ouragan du Désert comprit alors que c'était le remède qui lui servirait pour soigner son chef ! Il sauta par-dessus un petit ruisseau qui serpentait entre les arbres et atterrit devant la plante. La luminosité baissa et tout redevint normal. Le félin couleur sable coupa les racines du cerfeuil, posa sa cueillette entre ses pattes et leva la tête vers le ciel, reconnaissant.
"Merci, Clan des Etoiles."
Puis il ramassa le médicament et galopa jusqu'au nid d'Etoile de Velours, en enjambant de nouveau le ruisseau, traversant la forêt par le chemin qu'il avait tracé à l'allée.
Quand il aperçut le chat couleur crème, il accéléra pour arriver plus vite près de lui. Le félin commença à mastiquer le végétal au-dessus de l'épaule du blessé, et le jus pénétra dans la plaie. S'il souffrait, Etoile de Velours n'en montrait rien cette fois-ci. Ils purent bander de nouveau la blessure de toiles d'araignées, et le meneur sembla ragaillardi. Ouragan du Désert le força à s'asseoir et il lui expliqua :
"Laisse le temps au remède de faire effet; il faut que tu évites de bouger pour que ta plaie guérisse correctement. Je vais chasser, je n'en ai pas pour longtemps !"
Sur-ce, il s'enfonça dans la forêt...


Dernière édition par Plume d'Ajonc le Mar 20 Aoû - 13:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Etoile de Cerisier
Admin
Admin


Messages : 970
Points : 1517
Date d'inscription : 28/04/2012
Localisation : Dans un autre monde...

Mon chat
Pseudo: Cery
Liens vers les présentations:
Nom de tes chats::

MessageSujet: Re: Le départ vers les montagnes   Jeu 15 Aoû - 12:42

La colère lui chauffa les oreilles, mais il était trop concentré à appliquer la toile d'araignée pour protester, même si rester ici sans bouger ne lui plaisait pas du tout. Il attendit donc, encore une fois, allongé sur le côté à attendre que le guerrier l'aide à survivre. Mais sa colère se dissipa un peu et fut remplacée par la peur tandis que son cœur s'emballa quand il repensa à ce qui s'était passé pendant qu'Ouragan du Désert cherchait le remède...

Il patientait toujours, là, comme un faible, sur son petit nid. Il soupirait, regardait s'il apercevait le guerrier sortir des buissons mais il ne le voyait toujours pas. Puis elle apparut. En vrai, devant lui. Enfin pas en vrai, mais son image était bien là. Les yeux d'Etoiles de Velours s'étaient écarquillés et il avait murmuré son nom :
"Regard d'Emeraude !"
La belle chatte le regardait avec amour, tandis que lui la dévisageait comme si un spectre se tenait devant lui. Mais qu'est-ce qu'elle faisait ici ? Il remarqua son regard rempli d'effroi et comprit que quelque chose n'allait pas... Puis son pelage devint étoiles et elle disparut, pour être remplacée par un chat qu'il connaissait bien... Cœur des Enfers, son compagnon de toujours était apparut à la place de celle qu'il aimait ! Ses yeux devinrent deux soucoupes et il se leva en un bond -douloureux- pour frotter -enfin...- son museau contre celui du mort.
"Que fais-tu ici ? Pourquoi me rendez-vous visite ? Vous avez un message pour moi ?"
Le vieux chat acquiesça gravement -il était mort à la bataille, en tant qu'ancien et avait sauvé le chef actuel du Clan du Jour. Les deux matous étaient jadis liés par un lien fort et entretenaient une relation comme deux amis de toujours- et regarda Etoile de Velours dans les yeux :
"Un temps sombre se profile entre les arbres... La forêt connaîtra une période de troubles... Faites tous attention."
Puis il disparut lentement, comme la brise qui chasse les nuages. Etoile de Velours se retrouva seul et Ouragan du Désert choisit ce moment pour arriver.


Revenir en haut Aller en bas
Plume d'Ajonc
Guérisseur
Guérisseur
avatar

Messages : 104
Points : 127
Date d'inscription : 14/10/2012

Mon chat
Pseudo: Plumy
Liens vers les présentations:
Nom de tes chats::

MessageSujet: Re: Le départ vers les montagnes   Mar 20 Aoû - 13:15

Le félin se déplaçait rapidement dans la forêt, en zigzagant entre les arbres qui ombrageaient le sol sous leur grand feuillage. Les fumets promettant du gibier étaient rares et anciens, il peinait à trouver de quoi nourrir son chef blessé. Puis il stoppa, et tourna la tête vers la droite. D'après ce qu'il sentait, une ou deux souris étaient tapies derrière un buisson touffu. Prudent, il rampa jusqu'à leur cachette lorsqu'il sursauta, surpris : un des deux rongeurs sortit en courant, rapidement suivie de sa compagne. Le chat au pelage couleur crème hésita une seconde de trop : la queue de la première disparut dans une faille entre la roche; mais la seconde était toujours dehors... Il s'accroupit, et bondit en un parfait saut, et saisit l'animal par le cou en le tuant d'un coup de crocs dans la nuque. Sa première proie ! Il l'enterra sous un grand chêne, et continua sa traque...

Ici, le gibier était vraiment malin -et rapide ! Mais il avait réussi à attraper un écureuil -un coup de chance-, un campagnol et sa souris.
Fier de lui, il prit toutes ses proies dans la gueule, et s'élança jusqu'à la cachette de son meneur. Il déposa ses prises à ses pieds, lui laissa l'écureuil et le campagnol mais se garda le petit rongeur pour lui.
Quand il eut terminé son repas, il fit une toilette complète de son pelage tout crasseux. ensuite il s'attaqua à celui d'Etoile de Velours, en faisant attention à sa plaie. Enfin, tout propres, ils se levèrent et c'est à ce moment que Ouragan du Désert posa la question qui trottait dans sa tête depuis un moment déjà :
"Etoile de Velours, es-tu assez en forme pour reprendre la route ? Sinon, nous pouvons encore attendre un peu..."
Mais il savait que le temps qu'ils perdraient à se reposer aurait de graves conséquences auxquelles il préféra ne pas penser...
Revenir en haut Aller en bas
Etoile de Cerisier
Admin
Admin


Messages : 970
Points : 1517
Date d'inscription : 28/04/2012
Localisation : Dans un autre monde...

Mon chat
Pseudo: Cery
Liens vers les présentations:
Nom de tes chats::

MessageSujet: Re: Le départ vers les montagnes   Ven 23 Aoû - 14:15

Le meneur regarda le gibier que le guerrier avait apporté. La marche, le combat et la douleur l'avaient épuisé, il mourrait de faim ! C'est avec joie qu'il accueilli le repas, et il ne mit que quelques instants à dévorer l'écureuil, pour ensuite savourer le campagnol.
Inquiet, il avait remarqué que Ouragan du Désert n'avait prit qu'une simple souris, ais il sembla s'en contenter. C'était donc soulagé qu'il avait fini les proies.
Etoile de Velours se leva, remercia chaleureusement son compagnon pour ses attentions, et répondit à sa question, tout en sachant qu'ils n'avaient pas le choix -ni l'envie- de s'attarder dans les parages.
"Mais bien sûr que non, nous avons déjà perdu assez de temps comme ça !"
Il espérait que l'inquiétude dans sa voix ne se voyait pas trop, et trottina vers les fougères brunes qui poussaient aux pieds d'une colline qui se situait derrière le grand chêne -c'est pourquoi- ils ne l'avaient pas vue avant.

Le terrain devenait sec, et ses coussinets commençaient à le brûler. La végétation dépérissait, calcinée à longueur de journée par le soleil.
La petite -grande !- clairière qu'ils traversaient était ouverte au ciel, et seulement quelques arbustes poussaient par-ci par-là, n'ombrageant qu'une petite partie du terrain.
Le félin couleur crème fit halte, et attendit son ami de voyage.
Eux-deux avaient soif. Depuis le petit matin ils ne voulaient que de l'eau.
Ils avaient dormi à la lisière de la forêt, à quelques arbres d'un petit lac, pour pouvoir se désaltérer le matin afin de se préparer au voyage du lendemain. Ils avaient bien fait, car le soir la chaleur était étouffante -ils l'avaient senti de la forêt ! Et en ce moment même ils transpiraient sous leur fourrure et regardaient avec envie les arbres qui rapetissaient au fur et à mesure qu'ils avançaient.
Etoile de Velours trouva un coin de buissons secs, qui poussaient au pied d'un arbre mort. Il s'engouffra dans le trou, l'élargissant à l'aide de ses pattes, et décida d'y passer la nuit. Avec un soupir, il s'allongea sur le sol -il préférait ne pas sentir les herbes sèches sous ses coussinets souffrants. Il ne trouva le sommeil que bien plus tard, et rêva de sa tanière au camp où il ne manquait de rien...


Revenir en haut Aller en bas
Plume d'Ajonc
Guérisseur
Guérisseur
avatar

Messages : 104
Points : 127
Date d'inscription : 14/10/2012

Mon chat
Pseudo: Plumy
Liens vers les présentations:
Nom de tes chats::

MessageSujet: Re: Le départ vers les montagnes   Ven 30 Aoû - 11:51

Ouragan du Désert, qui se doutait de la réponse de son chef, fit une moue mi agacée mi satisfaite. Puis il suivit les pas de son meneur, ne sachant où ils se dirigeaient -et il se doutait bien que Etoile de Velours lui-même avançait un peu au hasard dans la forêt. Ses pattes étaient douloureuses, il ne s'en était pas rendu compte avant. Ouragan du Désert fit halte pour lécher ses coussinets tout secs. Il regarda à droite et à gauche, cherchant le ruisseau qu'il avait aperçut un peu plus tôt mais le lit était à sec, plus rien, plus d'eau ! Pourtant, il entendait le bruit de l'eau qui coulait... Revenant sur ses pas, il alla vérifier : le ruisseau était alimenté par plusieurs petites sources ! Il comprit qu'ils manqueraient d'eau vers la direction empruntée par le meneur -le lit étant à sec. Le guerrier trempa les pattes une à une dans l'eau tiède, puis repartit chercher Etoile de Velours. Celui-ci ne l'avait même pas attendu !
Vexé, il courut de plus belle et le rejoignit enfin.

Bouche bée, il regardait la plaine qui s'étendait devant eux. Il sentait son chef tendu, et voyait sa mâchoire ressortir anormalement. Tout aussi frustré que lui, il fit battre sa queue dans son dos. Sans attendre l'accord du chef de son clan il avança, déterminé, vers les montagnes qui se dressaient en face d'eux.

Après sa sieste -ça n'avait pas été une nuit, il n'avait pas réussi à dormir, juste à se reposer, il appelait donc ça une sieste-, Ouragan était aussi -voir plus- épuisé que la veille. Ses coussinets avaient de nouveau séché, et il sentait déjà le besoin de se déshydrater. Ses moustaches remuèrent, sous la brise tiède du vent. Le félin couleur sable se redressa péniblement et secoua son chef pour le réveiller :
"Debout, Etoile de Velours. Il nous reste encore plusieurs jours de voyage, il faut se dépêcher."
Déprimé, mais déterminé, il trottina dans la direction des montagnes.

...

Les jours avaient passé -trois exactement- et enfin elles étaient là. Les montagnes. Elles se dressaient devant eux tel des colosses visant le ciel, au sommet blanc et brumeux; aux pieds bruns et rocheux. Ouragan du Désert posa une patte dans une crevasse, en repéra une autre à sa droite et y posa sa patte arrière. Il grimpa ainsi jusqu'à ce qu'aucun creux ne puisse l'aider à continuer. Une petite grotte était à quelques longueurs de queue au-dessus de lui; elle semblait être la seule issue. Une boule dans la gorge, il fléchit les pattes arrière, banda ses muscles, et sauta...
Il planta ses griffes dans la pierre, mais celle-ci céda : il crut qu'il allait tomber mais une masse percuta son arrière-train et le propulsa dans le creux. Il était plus grand vu d'en face, et paraissait plus sombre encore.
Le guerrière aida Etoile de Velours à monter, le remercia, et le laissa prendre la tête de l'expédition. Soudain surexcité, mais toujours prudent, le chat couleur sable avança à la suite de son chef en détaillant chaque recoin de la grotte dans laquelle ils avançaient.

Revenir en haut Aller en bas
Etoile de Cerisier
Admin
Admin


Messages : 970
Points : 1517
Date d'inscription : 28/04/2012
Localisation : Dans un autre monde...

Mon chat
Pseudo: Cery
Liens vers les présentations:
Nom de tes chats::

MessageSujet: Re: Le départ vers les montagnes   Mar 3 Sep - 15:35

Le meneur se réjouit de se savoir utile, malgré sa blessure -qui était d'ailleurs pratiquement guérie mais continuait à le picoter. La grotte était très étrange. Sombre, humide, et sentait le renfermé.
Y a-t-il une sortie de l'autre côté ?..
Il hésita, mais continua son chemin et marcha droit devant lui. Puis le noir les submergèrent.

Etoile de Velours émit un hoquet de surprise, et frissonna de tout son corps. Il faisait très noir, et il ne sentait même pas les parois à côté de lui. Il huma l'air, et se calma quand il sentit la présence toute proche de Ouragan du Désert. Il passa sa queue derrière le félin et avança malgré l'obscurité qui lui donnait la chaire de poule.
L'entrée du tunnel semblait bien loin, mais il n'apercevait toujours la sortie et la même question l’assailli : y avait-il vraiment une sortie ??
Enfin le vent s'engouffra dans la grotte, mais cela ne suffit pas à le rassurer. Il ne sentait rien qui puisse être de la verdure ou bien du gibier ! Mais... Sauf que..! Il respira à plein poumon l'air glacé qui repartait vers la sortie et en déduit deux choses : d'une, il sentait l'eau ! Et l'autre, si l'air venait d'en face, c'est qu'il y avait une sortie !
Ragaillardi, il s'élança dans la même direction que le souffle mais trébucha un peu plus loin sur un rocher dont il n'avait pas senti la présence. Le chat couleur crème grommela, lécha son coussinet qui l'avait effleuré et reparti.
Quand il arriva au bout, il ne se rendit pas compte de ce qui se passait : la lumière était si aveuglante qu'il dû fermer les yeux, et verser quelques larmes... Une fois plus ou moins habitué à ce brusque changement il détailla le paysage qui l'entourait : une cascade mourrait dans le lac qui se situait à quelques queues de renard en-dessous ses pieds, tandis qu'un arc-en-ciel se créait devant lui. Quelques gouttes l'éclaboussaient et il dû s'ébrouer pour les chasser de son pelage duveteux.
"Continuons, veux-tu ?"
Mais la raison pour laquelle il était parti n'était pas gaie et il ne voulait pas profiter du paysage avant que Regard d'Emeraude ne soit guérie. Il s'inquiéta pour sa santé, mais se dit qu'il n'y changerait rien sans le remède et il longea le lac en partant vers la droite.
Ils durent escalader quelques rochers pour enfin déboucher sur une colline : un creux se formait dans la montagne, et il remarqua qu'une partie du lac qu'ils avaient découvert coulait entre les roches et rares buissons qui surplombaient la colline.
Où peut bien être cette fleur ?
Le coeur battant et d'un regard il ordonna à son compagnon d'entamer ses recherches, tout en lui expliquant :
"S'il y a un endroit où elle peut être, cette fleur, c'est bien où il y a de l'eau. Les plantes en ont besoin pour vivre..."
Il ne s'attarda pas sur le sujet et s'élança derrière une rangée touffue, laissant seul le guerrier qui l'avait accompagné.
L'urgence battait au rythme de son cœur et il éprouvait un besoin de retourner au camp, retrouver sa belle... avec le remède !


Revenir en haut Aller en bas
Plume d'Ajonc
Guérisseur
Guérisseur
avatar

Messages : 104
Points : 127
Date d'inscription : 14/10/2012

Mon chat
Pseudo: Plumy
Liens vers les présentations:
Nom de tes chats::

MessageSujet: Re: Le départ vers les montagnes   Mer 11 Sep - 17:12

"Je le sais bien, merci !"
grommela-t-il. Ouragan du Désert parti dans sa direction, à l'opposé de celle du meneur. Il cherchait partout où il pouvait mais ne trouvait pas de fleur correspondant à la description de Regard d'Emeraude... Regardant derrière chaque buisson, les plus gros rochers, dans les fissures... Il ne trouva rien. Alors qu'il s'asseyait pour reprendre son souffle, il sentit quelque chose de très doux caresser sa queue... Il continua à jouer avec : cette objet avait une tige, et des sortes de petites bosses aux extrémités... Une fleur ? il l'observa de plus près et agrandit les yeux : c'était... une fleur blanche qu'il avait devant lui ! La plante poussait par touffes, sur une assez grande surface. Fou de joie, il ne put retenir un miaulement joyeux. Il venait de trouver la plante, le remède qui allait soigner la guerrière malade ! Ouragan du Désert saisi prudemment des touffes des fleurs dans ses crocs, les arracha et s'en alla en courant vers le lieu de rendez-vous.
Une fois arrivé, il appela à pleins poumons Etoile de Velours, qui accourut quelques secondes plus tard, essoufflé. Il le vit s'arrêter net pour le dévisager, et il s'approcha lentement de lui, pour lui donner sa cueillette.
"J'espère qu'elle t'aidera."
dit-il simplement. En accord, ils firent demi-tour ensemble et rebroussèrent chemin. Ils rentraient chez eux !

(tu n'es pas obligée de répondre, soit on arrêt là soit on arrête après (: )
Revenir en haut Aller en bas
Etoile de Cerisier
Admin
Admin


Messages : 970
Points : 1517
Date d'inscription : 28/04/2012
Localisation : Dans un autre monde...

Mon chat
Pseudo: Cery
Liens vers les présentations:
Nom de tes chats::

MessageSujet: Re: Le départ vers les montagnes   Dim 22 Sep - 11:12

Etoile de Velours cherchait partout, fouillait tous les coins, repassait là où il était déjà allé, mais ne trouvais toujours rien. Animé par la panique, il eut soudain une idée folle : quelques instants plus tard il mettait son plan à exécution et grimpait le long de la corniche de pierre. Il posait ses pattes là où il pouvait, trouvant par-ci par-là des creux, sautant à certains endroits. Il s'arrêta un moment pour reprendre son souffle et détailla le paysage de ses yeux verts : tout lui paraissait soudain... plus petit. Et il sut qu'il devait être haut; très haut. Soudain la tête lui tourna et il eut la nausée; il n'était pas habitué à aller autant en altitude et le vertige le gagnait. Il s'accrocha à la réalité pour ne pas tomber vers le sol et recula à tâtons, sans regarder en bas. La descente fut dix fois plus longue et il crut tomber à maintes reprises.
Surpris de sentir une surface lisse, dure sous ses pattes, il constata qu'il était entier, sur la terre ferme. Soulagé, il ne retint pas un soupir. Soudain il entendit son prénom; quelqu'un l'appelait. En se concentrant sur la voix, il reconnut celle de Ouragan du Désert, son ami de voyage ! Paniqué à l'idée qu'il lui soit arrivé quelque chose, il s'élança dan sa direction :
"Ouragan du Désert ! Ouragan du Désert ! Où es-tu ?!"
Il percuta alors quelque chose; ou plutôt quelqu'un.
"Te voilà enfin ! Mais que se passe-t-il ?! Pourquoi cries-tu comme ça à la fin ?"
La matou couleur crème le regarda, intrigué et paniqué à la fois. Il ouvrit de grands yeux lorsque le guerrier d'en face fit glisser jusqu'à lui une plante, toute blanche, aux belles pétales longues et ondulées. Le meneur ferma les yeux, le cœur battant fort dans sa poitrine. Ils avaient trouvé le remède : Ouragan du Désert avait trouvé le remède qui leur permettrait de sauver Regard d'Emeraude !! Enfin, il allait pouvoir revoir les siens, après de si longues journées d'errance.
Il ne sut que dire, tellement il était heureux, touché. Le guerrier au pelage couleur sable inclina gentiment la tête, ils saisirent dans leurs crocs la plante et tous deux rebroussèrent chemin jusqu'à la grotte, pour ensuite traverser la plaine, la forêt, les collines, les terres des clans et enfin, rentrer chez eux.
C'était la fin du périple des montagnes, et le début du voyage de retour.


(the end ! ^^)


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le départ vers les montagnes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le départ vers les montagnes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un départ vers les étoiles
» Départ vers un nouvel horizon
» Départ vers l'infini et l'au delàààààààààààààà
» départ assis...
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La nouvelle guerre des clans :: Les Territoires :: Les Chats Solitaires :: Les Montagnes-
Sauter vers: